DUC Pierre


5
Sculpteur, Peintre
Pierre duc (Tous droits réservés)

Ancien élève du sculpteur Georges Oudot (qui a créé entre autres les épées d’académicien d’Edgar Faure et de Jacques Soustelle), il est diplômé de l’École des beaux-arts de Besançon en gravure.

Pierre Duc a été professeur d’arts plastiques au lycée de Champagnole et à l’IUFM de Franche-Comté.

Il expose depuis 1972 à Besançon, Strasbourg, Paris, Lyon et participe à de nombreux salons, biennales.

Pierre Duc a également édifié des sculptures monumentales, L’Éternité et Xavier Marmier à Pontarlier, la Fontaine du Temps et les Lévriers de Belle-Frise à Champagnole, Saint Vernier à Arbois, Une Tranche d’Univers à Crimolois, le Doubs et la Loue à Dole, les deux mémoriaux pour les anciens combattants d’Afrique du Nord et d’Indochine à Dijon, le Vauban de la citadelle de Besançon.

Lauréat des Affaires culturelles en 1979, premier prix en sculpture de la ville de Belfort en 1987, premier prix du Festival international de Dijon 1993 et Luxeuil en 1996, prix du Conseil Général de Touraine en 2000.

[Haut de page]


15
Land’Art

Depuis 1990, près d’une trentaine d’œuvres géantes ont envahi les paysages de Franche Comté.
Toujours au service d’associations, de lycéens, de causes humanitaires, Pierre Duc impulse la création de ces toiles immenses qui ravissent les passagers d’avions et les téléspectateurs.

Cette année un nouveau Géant d’herbe et de paille pour l’épreuve du « contre la montre » de Besançon a vu le jour à Quingey, sur demande de l’association des Petites Cités Comtoises de Caractère.

À partir d’un dessin primordial, son ami géomètre Thierry Gallibour poinçonne le paysage de ses quadrillages,  parfois au centimètre près.

Puis, à l’aide de nombreux bénévoles que Pierre Duc sait motiver par une égale bonne humeur et un enthousiasme jamais éteint, les œuvres de land-art prennent forme.

Souvent, des catastrophes surviennent, désespérantes, pendant la réalisation : la truite (85 m) de Quingey s’est envolée la veille du jour J, la toile de Michel-ange à Arc et Senans s’est déchirée sous la pression du vent, les 545 bougies du Jura en 1993 se sont éteintes sous l’averse… Les péripéties de ces aventures gigantesques ont passionné des équipes jamais découragées, et les murs des chaumières franc-comtoises n’ont pas fini d’entendre raconter toutes ces anecdotes hautes en couleurs.
D’une existence allant de quelques heures à quelques mois, ces géants éphémères ont souvent aidé le soutien médical ou humanitaire à trouver des fonds, se sont vus acteurs de projets pédagogiques, de développement durable, ont permis à de jeunes lycéens de faire des voyages scolaires extraordinaires…

Et toujours, partout où ils ont élu domicile, ils ont participé à tisser des liens solides d’amitié citoyenne.

[Haut de page]


Pierre DUC
Tél. : 06 88 90 35 36
eMail: p.duc@laposte.net

Print Friendly, PDF & Email