Gabriel Cattaruzza

Gabriel Cattaruzza

Photographe

 

J’ai commencé mes études de photographie au « Foto Club Argentino » en 1985, à Buenos Aires, où j’en-seigne actuellement.
En 2014, j’ai été nommé artiste de la « Fédération Internationale de l’Art Photographique » (FIAP) et de la Fédération Argentine de la Photographie (FAF).
Mon travail fut sélectionné et primé dans des nombreux salons nationaux et internationaux en Argentine, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Etats-Unis, France, Grèce, Hollande, Angleterre, Inde, Iran, Italie, Japon, Macédoine, Malaisie, Monténégro, République fédérale Allemagne, Serbie et Singapour.
J’ai également participé à plusieurs expositions individuelles et collectives comme l’Université Nationale de Avellaneda, le Palais de Glace -Buenos Aires- dans le cadre de l’Exposition Nationale de la Photographie (Salón Nacional de Fotografía) et l’Espace Culturel Notre Fils (ECuNHi), dans le cadre du Festival de la Luz 2014, organisé par la « Fundación Luz Austral », entre autres.
Actuellement ma recherche comme auteur se concentre sur, l’enregistrement du mouvement et du temps. La représentation fidèle et complète des phénomènes visibles de la réalité n’a pas une place primordiale dans mon travail. L’accent est mis sur notre capacité de modifier la réalité par nos actions. Je tente une poétique photographique ouverte qui cherche un regard long du spectateur : la contemplation. Un spectateur qui ose jouer le jeu pour découvrir, participer et créer à chaque fois une nouvelle histoire sur les œuvres.

« L’oeuvre de Gabriel déborde de liberté, nous immerge dans une réalité différente, avec des textures inexistantes. Le zoom, la mise en panorama, l’utilisation du ralenti caméra au poing sont autant de techniques qui lui permettent de nous étonner et de nous émerveiller tout en savourant ces petits coups de pinceaux photographiques qui nous dévoilent comment on dessine avec la lumière. »

Cris Pereyra – Avril 2013

« Perturbation, sensation d’instabilité, manque de repos, mutation incessante, illusion du mouvement. Le concept d’un langage cinétique qui exhale une composition vertigineuse et saigne un chromatisme enchanteur. » … « Peut-être une métaphore du temps, qui glisse indéfectiblement, bien que nous ne le voyions pas, lui oui. »

Martin Hernán Miranda – Décembre 2013


Gabriel CATTARUZZA
Buenos Aires – Argentine
Site internet : http://www.gabrielcattaruzza.com
Courriel : gabrielcattaruzza@gmail.com – gabrielcattaruzza@yahoo.com.ar

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *