MAESTRI Pascal


11
Plascticien
Pascal MAESTRI (Tous droits réservés)

Sculpter le vide : Les Mécanotomies

La création de ces pièces fait appel à différentes étapes d’une production qui se veut plus directe, au contact  immédiat de la matière. Si la recherche préparatoire repose d’abord sur le dessin, l’artiste passe très rapidement au volume en concevant d’abord la structure générale de la composition à l’aide d’une épaisse armature de fer qui, une fois mise en forme, est trempée dans la peinture. Le squelette de l‘œuvre est alors cousu sur une toile tramée puis complexifié par un réseau de lignes -des cordes de chanvre-, qui sont autant de tendons mis en tension et indiquant déjà les zones où se répartiront les masses.

Pascal Maestri vient ensuite habiller cette sculpture initiale de sacs en plastique, cousus les uns aux autres et connectés à la structure générale. L’ensemble est placé à l’horizontale, dans un cadre assez profond qui est le moule dans lequel l’artiste viendra faire couler la paraffine. Celle-ci, liquide et chaude, fait fondre le plastique de manière variable, en fonction de sa qualité, de sa densité, de son épaisseur, et vient sceller les éléments plastiques les uns aux autres. Ils demeurent ainsi figés dans une gangue translucide dont la limpidité est fluctuante.

Pour l’artiste, une totale transparence n’aurait pas de sens ; elle révélerait immédiatement les différentes étapes du processus plastique et leur succession. Au contraire, l’œuvre garde secrets ou à demi dissimulés quelques-uns des éléments plastiques qui ne se trouvent pas au premier plan. L’étape finale consiste alors en l’ajout d’un dispositif de caisson lumineux, à l’arrière de l’œuvre, qui vient dessiner certaines ombres, certaines formes enfouies dans la paraffine et constituant, au propre comme au figuré, l’arrière-plan de la composition.


Pascal MAESTRI
33 rue de la Monaco – 37210 Vouvray
Tél. : 06 61 20 98 03
Site internet : www.pascalmaestri-artisteplasticien.com

Print Friendly, PDF & Email